Il ne fait pas bon être mère par les temps qui courent…

Laurence Pernoud

“La France veut des enfants. On dirait vraiment qu’elle y tient. En tout cas, elle en parle beaucoup. On s’attendrait à ce que, devant chaque nouveau-né, elle déroule le tapis rouge, pour lui,  pour sa mère, pour toute la famille. Il n’en est rien. Le nouveau-né embarrasse; par qui le faire garder? L’enfant gêne. La mère est la crainte des employeurs. Si elle veut continuer à travailler à mi-temps, on lui dit: attention, vous allez être marginalisée. Si elle veut rester au foyer, elle est mal vue, elle n’est pas vue. Choix impossible, injuste, intolérable. Dans touts les cas, la maternité est effacée. Que faire pour s’en sortir?”

Editeur: Stock, Paris. 1981. pp. 220

F35